Thomas Schmitt

Thomas Schmitt • Abonnez-vous pour recevoir mes prochains articles et mon dernier ebook "Le Guide Ultime pour garder le cap et atteindre vos objectifs sans ramer"

Les 3 facteurs que vous oubliez quand vous vous fixez un objectif

Pourquoi vous mettez tant d’efforts à atteindre vos objectifs

Les 3 facteurs que vous oubliez quand vous vous fixez un objectif

On m’a dit un jour que toute réussite demande un effort.

Est-ce vraiment le cas ? Et est-ce suffisant pour garantir le résultat attendu ?

Je me souviens m’être donné à font sur des projets qui n’ont finalement jamais abouti.

On nous a appris à fixer nos objectifs de manière SMART, c’est-à-dire spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporellement définie.

Malheureusement, la plupart de mes objectifs, aussi SMART soient-ils, ne sont pas atteints.

Je ne comprends pas, j’y mets de la volonté, de la discipline, de la structure et pourtant ils continuent à m’échapper. Et c’est normal parce que je ne m’y prends pas de la bonne manière.

Le monde évolue

Nous nous fixons un objectif avec une date butoir et un plan d’action en prenant en compte les éléments que nous avons à notre disposition aujourd’hui.

Malheureusement, nous ne sommes pas encore capables de contrôler le cours des choses. Le monde évolue sans cesse. Nos objectifs eux, restent figés dans le temps.

Vous devez revoir régulièrement vos objectifs et votre plan d’action.

Sont-ils encore d’actualité ? Le contexte a-t-il évolué ? Votre plan d’action doit-il être changé ?

Notre motivation n’est pas constante

Quand vous vous êtes fixé votre objectif, vous aviez une énergie folle. Rappelez-vous : rien ne pouvait vous arrêter. C’était votre but, et vous alliez l’atteindre coûte que coûte. Vous en étiez capable et vous le savez.

Et puis un matin… vous doutez. Vous doutez de votre objectif : est-il encore d’actualité ? Est-ce vraiment ça que vous voulez ? Et doucement vous commencez à douter de vous-même…

Planifiez votre perte de motivation. Parce que vous en aurez. Tout le monde en a. En anticipant, vous pouvez faire en sorte que ces moments soient juste passagers. Qu’ils ne remettent pas en cause vos ambitions.

Il existe quelques tactiques pour pallier ce facteur :

  • S’engager auprès de votre entourage, ou de manière publique : malheureusement en tant qu’êtres humains, nous n’aimons pas afficher nos échecs… Ainsi vous réfléchirez peut-être à deux fois avant de vouloir abandonner.
  • Passer le relais à quelqu’un, pendant le temps qu’il faut pour vous remettre d’aplomb.
  • Etc.

Votre regard sur le résultat est biaisé

Nous nous fixons des objectifs en fonction de qui l’on est aujourd’hui au lieu de s’en fixer pour qui l’on sera demain.

Quand vous réfléchissez à ce que vous voulez obtenir, vous prenez en compte vos compétences et ambitions actuelles. Or vous devriez fixez vos objectifs en fonction de qui vous voulez devenir, ou des compétences que vous voulez acquérir.

Notre regard sur le résultat que l’on veut obtenir va obligatoirement évoluer au fur et à mesure de notre avancée. Les principaux symptômes de cette erreur sont que :

  • Plus vous avancez vers la réalisation, moins votre objectif fait sens.
  • Vous ne vous rendez même pas compte que vous avez atteint votre objectif.
  • Vous vous rendez compte que l’objectif n’était pas assez ambitieux, ou à l’inverse beaucoup trop ambitieux.

C’est le principe de la tension créatrice. À tout moment, entre vous et votre but doit se créer une tension positive. Si l’écart est trop faible, l’objectif n’est pas motivant. À l’inverse, si l’écart est trop élevé, l’objectif est trop ambitieux. Au fur et à mesure que vous vous rapprochez de votre objectif, cette tension évolue. Vous devez la maintenir à tout prix. Pour cela :

  • Ajustez votre objectif régulièrement.
  • Inversez votre réflexion : plutôt que de vous demander « que voudrais-je obtenir », imaginez-vous l’ayant déjà et questionnez-vous « comment ai-je fait pour en arriver là ? »

À vous de jouer

Faites-vous un cadeau, prenez 5 minutes pour faire une liste de vos objectifs actuels. Posez-vous ensuite les questions suivantes : « Cet objectif est-il toujours stimulant ? Sinon, pourquoi et comment l’adapter ? 

Vous aimez mes articles ?
S'abonner

Recevez les prochains par email. Pas de spam, pas de pub. Juste mes articles, c'est promis.

Vous vous êtes abonné avec succès à Thomas Schmitt
Welcome back! You've successfully signed in
Félicitations ! Votre compte est activé, vous avez maintenant accès à tout le site.