Les 6 règles d’Arnold Schwarzenegger pour réussir
5 min de lecture

Les 6 règles d’Arnold Schwarzenegger pour réussir

L’importance de la vision et du travail
Les 6 règles d’Arnold Schwarzenegger pour réussir

Arnold Schwarzenegger est né en Autriche juste après la Seconde Guerre mondiale. Son père voulait qu’il soit policier comme lui, et sa mère espérait qu’il fonde une famille avec plusieurs enfants près de chez eux à la campagne.

Mais les choses ne se sont pas vraiment déroulées ainsi. Si vous connaissez Arnold Schwarzenegger aujourd’hui, c’est parce qu’il a quitté l’Autriche très jeune pour suivre son rêve, pas celui de ses parents.

Arnie est connu pour plusieurs rôles : acteur, gouverneur américain, M Univers, culturisme, etc. S’il a réussi à atteindre ses objectifs c’est parce qu’il suivait ses propres règles. Dans une interview télévisée, il a accepté de nous les partager.

Ayez une vision

Pour illustrer ce principe, Schwarzenegger utilise la métaphore suivante :

Vous pouvez avoir le meilleur bateau du monde, si le capitaine ne sait pas où il va, il s’égarera en mer et n’arrivera nulle part.

Avoir une vision c’est savoir où vous voulez aller dans la vie. Or la majorité des gens ne savent pas où ils vont.

Aux États-Unis, 74 % des personnes n’aiment pas leur travail.

Si des personnes se lèvent tous les jours pour faire quelque chose qu’ils n’aiment pas, c’est souvent parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils veulent à la base.


Dès son plus jeune âge, Arnold ne se voyait pas devenir fermier ou travailleur dans une usine. Ses parents lui avaient tracé un chemin, mais il a très vite compris que c’était leur vision, pas la sienne.

Il considère le fait de savoir ce que l’on veut comme une bénédiction.

À la salle de sport, on lui demandait pourquoi il avait tout le temps un sourire collé au visage alors qu’il travaillait si dur. Arnold répondait que ce qu’il fait est un plaisir. À chaque répétition, à chaque set, il se rapprochait de son but : devenir Mr Univers.

À l’âge de 20 ans, Arnold Schwarzenegger a été le plus jeune Mr Univers de tous les temps, et il a réussi parce qu’il savait exactement ce qu’il voulait.

N’écoutez pas ceux qui disent non

Quand Arnold disait aux gens qu’il souhaitait devenir Mr Univers, on lui répondait que c’était impossible, que ce n’était pas faisable. Ces gens-là lui disaient « non ».

Arnie ne les écoutait pas. Il entendait « c’est possible » à la place « d’impossible ». Quand on lui disait « non » il comprenait « oui ».

Lors de l’interview, Arnold a indiqué qu’il croyait profondément en ce que Nelson Mandela a dit un jour :

Everything is always impossible until someone does it.

Pour Arnold Schwarzenegger, le fait que quelque chose n’ait jamais été fait avant n’est pas un problème, il sera juste le premier à le faire.

Travaillez comme jamais

Il n’y a pas de magie dehors. Si vous voulez atteindre vos objectifs, vous devez travailler dur.

Beaucoup de gens disent qu’ils n’ont pas assez de temps. Ils n’ont pas 45 min par jour pour s’améliorer physiquement ou mentalement. Si les grandes stars de ce monde trouvent le temps, certainement que les autres le peuvent aussi.

Souvent on se trompe, on dit « je n’ai pas le temps » alors que la vérité serait plutôt « je ne prends pas le temps ».

Pour illustrer ceci, Schwarzenegger nous demande : Si vous lisiez une heure par jour, tous les jours, pendant un an. Qu’auriez-vous appris après 365 heures de lecture, soit un an ?

Quand les gens disent à Arnold « je n’ai pas le temps », il leur répond :

La personne moyenne dort à peu près 6 heures par jour. Cette même personne passe en général 8h au travail et plus ou moins deux heures dans les transports. Si on arrondit, il reste environ 8 heures. Que ferez-vous de ces 8h ? Vous allez manger, parler aux autres et ensuite ? Il vous reste largement assez de temps si vous l’organisez correctement !

Schwarzenegger a étudié à l’université, pendant qu’il s’entrainait 5h par jour à la salle de sport, qu’il travaillait sur les chantiers pour gagner un peu ‘argent, et qu’il prenait des cours du soir pour devenir acteur 4 fois par semaine. Il le dit très bien : « Il n’y avait pas une seule minute de gâchée. »

Pour souligner ça, lors de l’interview, il raconte une anecdote que Mohamed Ali lui avait un jour partagé :

Travailler dur c’est commencer à compter les répétitions de sit-ups seulement à partir du moment où ça commence à faire mal.

Pour Arnold Schwarzenegger, la réussite se résume à travailler dur et faire en sorte que tout le monde soit au courant.

Pas de plan B, focus sur le plan A

On a tellement de doutes qu’on se sent obligé de créer des plans B.

« À partir du moment où vous doutez de vous-même, ça commence à devenir dangereux », dit-il.

Pour Arnold, toute l’énergie que vous mettez à penser à un plan B, vous ne la mettez pas dans le plan A.

D’une certaine manière, vous détruisez vous-même une partie de vos chances de réussite.

Schwarzenegger ajoute qu’il est très important de comprendre que nous fonctionnons mieux sil n’y a pas de porte de secours.

Sans plan B, rien ne vous protègera si vous tombez. Et c’est ok, ce qui nous amène à…

N’ayez pas peur de perdre ou d’échouer, il suffit de se relever !

Si vous prévoyez un plan B, c’est quoi vous avez peu d’échouer. Arnold nous rappelle qu’échouer n’est pas grave, bien au contraire, il n’y a rien de mal à échouer. Vous devez échouer pour réussir. Tout le monde échoue.

Si Arnold Schwarzenegger est là où il est aujourd’hui, c’est pare qu’il a échoué, puis s’est relevé, encore et encore.

Donnez

Dans l’interview, Arnold répète à plusieurs reprises que s’il a réussi c’est parce qu’il a reçu de l’aide à chaque instant. Personne ne réussit seul.

Que pouvez-vous faire pour aider les autres ?

Chaque personne a une motivation différente pour faire ce qu’elle fait. Trouvez-la et aidez les autres à l’atteindre.

Pour Schwarzenegger, il est essentiel de rendre la pareille en donnant autant que possible.


Vous êtes sur la voie de la réussite

Qui dit réussite, dit vision. Vous croyez en votre vision de manière si forte que vous êtes capable d’ignorer ceux qui n’y croient pas.

Bien sûr vous travaillez dur. Vous mettez toute votre énergie dans votre travail plutôt que de penser à des plans de secours.

Vous n’avez pas peur d’échouer, car au fond de vous vous savez que les erreurs sont le meilleur moyen d’apprendre et vous permettent de vous relever plus fort.

Vous êtes humble, vous savez que ce que vous avez vous le devez aux autres. C’est pour cela que vous donnez dès que vous le pouvez.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous